Instabilités spinodales dans les noyaux atomiques

Résumé : Cette thèse est une étude théorique de la décomposition spinodale dans les noyaux qui est directement reliée aux transitions de phase liquide-gaz de la matière nucléaire. Ce type de mécanisme pourrait être responsable de la multifragmentation observée dans les collisions noyau-noyau aux énergies de Fermi. Nous montrons tout d'abord dans un exemple classique que les approximations de champ moyen sont tout à fait adaptées pour décrire la dynamique d'un système de particules dans la région spinodale. Ensuite, avec des approches de champ moyen, nous étudions quels modes devraient conduire une source nucléaire à se fragmenter, nous discutons l'influence des non-linéarités, de la température, des effets de taille finie, de la portée des forces et des effets quantiques sur le développement des instabilités.
Type de document :
Thèse
Physique Nucléaire Théorique [nucl-th]. Université de Caen, 1996. Français
Liste complète des métadonnées

http://hal.in2p3.fr/in2p3-00008710
Contributeur : Michel Lion <>
Soumis le : jeudi 22 janvier 2015 - 11:22:22
Dernière modification le : jeudi 1 février 2018 - 01:35:51
Document(s) archivé(s) le : samedi 15 avril 2017 - 20:26:18

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : in2p3-00008710, version 1

Collections

Citation

Bertrand Jacquot. Instabilités spinodales dans les noyaux atomiques. Physique Nucléaire Théorique [nucl-th]. Université de Caen, 1996. Français. 〈in2p3-00008710〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

216

Téléchargements de fichiers

205