Noyau à halo : spectroscopie de niveaux excités liés par excitation coulombienne et développement d'une méthode originale pour la mesure des fonctions d'excitation

Résumé : Cette thèse aborde l'étude des noyaux à halo (dont les derniers nucléons faiblement liés peuvent se mouvoir loin du cœur) par deux voies originales: la première correspond à la recherche de niveaux excités dipolaires liés du halo, au moyen de l'excitation Coulombienne de faisceaux radioactifs aux énergies intermédiaires. Après avoir rappelé les principes de l'excitation Coulombienne classique et relativiste (modèle de Winther et Alder), nous décrivons le dispositif expérimental utilisant l'effet Doppler comme signature de la désexcitation du projectile; l'analyse des données montre que nous avons peuplé le premier niveau excité E1 du noyau [sub]11[/sub]Be; la section efficace obtenue est sensiblement différente de la valeur calculée; différentes explications théoriques sont envisagées: a) interférences destructives Coulombienne-nucléaire, b) dissociation après excitation du projectile. Ce résultat constitue une première pour des faisceaux radioactifs d'énergie aussi élevée et ouvre la voie à l'étude spectroscopique des noyaux exotiques par l'excitation Coulombienne. Pour les autres noyaux étudiés [sub]12,14[/sub]Be et [sub]8[/sub]He, ce travail n'a mis en évidence aucun niveau excité lié accessible par transition E1: nous donnons des limites sur les probabilités correspondantes. La deuxième partie de ce mémoire présente le développement d'une méthode originale autorisant la mesure de la fonction d'excitation de fragmentation sous un seul réglage faisceau logique, et bien adaptée à la dissociation de noyaux peu liés: la technique expérimentale se fonde sur l'utilisation d'un télescope de jonctions semi-conductrices jouant tout à la fois le rôle de cible, de ralentisseur et de détecteur efficace. Les fonctions correspondant aux réactions de fragmentation (triton, deuton) et ([sub]8[/sub]B, [sub]7[/sub]Be et proton) actuellement analysées présentent un seuil en énergie élevé en raison de coupures expérimentales: il apparaît toutefois que même en y remédiant, il sera très difficile, par cette technique, de s'approcher de la barrière Coulombienne
Type de document :
Thèse
Physique Nucléaire Expérimentale [nucl-ex]. Université de Caen, 1994. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [21 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.in2p3.fr/in2p3-00010206
Contributeur : Michel Lion <>
Soumis le : vendredi 5 décembre 2014 - 16:30:39
Dernière modification le : jeudi 1 février 2018 - 01:34:34
Document(s) archivé(s) le : lundi 9 mars 2015 - 06:04:41

Identifiants

  • HAL Id : in2p3-00010206, version 1

Collections

Citation

J.M. Corre. Noyau à halo : spectroscopie de niveaux excités liés par excitation coulombienne et développement d'une méthode originale pour la mesure des fonctions d'excitation. Physique Nucléaire Expérimentale [nucl-ex]. Université de Caen, 1994. Français. 〈in2p3-00010206〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

149

Téléchargements de fichiers

204