Aspects quantiques et dissipatifs dans la structure et la dynamique nucléaires

Résumé : Ce mémoire traite de la possibilité de reunir a la fois les aspects quantiques et statistiques dans un même cadre théorique en allant au de la du champ moyen. Il est montre que parmi les méthodes possibles, la théorie de champ moyen étendu (ETDHF) en incluant les effets des corrélations a deux corps, permet une description des phénomènes de relaxation. Cette théorie a tout d'abord été appliquée a la décroissance des résonances géantes chaudes et froides. Après avoir développe une version étendu de la théorie de réponse linéaire (RPA etendue), l'effet des collisions sur la réponse collective du 40Ca a été étudie. En particulier, il a été montré que ces collisions contribuent a la largeur d’étalement des résonances géantes, en devenant une voie de décroissance dominante a haute température. La généralisation de ces méthodes à travers une modélisation du hamiltonien nucléaire comme une série de couplages en cascade a permis d'aller au delà de ETDHF. Ainsi, des phénomènes tels que les fluctuations d'Ericson a plusieurs échelles ou des interférences dans la réponse sont prédits. L’étude des mouvements de plus grandes amplitudes requiert l'introduction des théories de transport pour la dynamique des noyaux. Ainsi, le champ moyen a permis l’étude de la désexcitation des noyaux chauds et comprimes. Cette étude a clarifié le lien entre l’équation d’état et la dynamique d'expansion dans les systèmes finis. Une comparaison avec les approches semi-classiques a de plus démontré l'importance des effets quantiques. Il est donc nécessaire de prendre en compte les collisions entre nucléons dans un cadre quantique. La possibilité d'appliquer ETDHF a la dynamique nucléaire dans un cadre général a finalement été discutée. Une méthode fiable et rapide, testée avec succès sur un modèle schématique, a été proposée pour résoudre le champ moyen étendu dans la dynamique des noyaux. L'utilisation de ETDHF pour l’étude de l'expansion monopolaire d'un noyau d'16O a finalement montré les perspectives intéressantes d'une telle théorie en décrivant les aspects dissipatifs dans une dynamique quantique. L'introduction d'une dynamique stochastique quantique allant au delà de ETDHF a finalement été discutée.
Type de document :
Thèse
Physique Nucléaire Théorique [nucl-th]. Université de Caen, 1999. Français
Liste complète des métadonnées

http://hal.in2p3.fr/in2p3-00015141
Contributeur : Michel Lion <>
Soumis le : mercredi 5 octobre 2016 - 10:19:59
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 02:09:35
Document(s) archivé(s) le : vendredi 6 janvier 2017 - 13:14:27

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : in2p3-00015141, version 1

Collections

Citation

D. Lacroix. Aspects quantiques et dissipatifs dans la structure et la dynamique nucléaires. Physique Nucléaire Théorique [nucl-th]. Université de Caen, 1999. Français. 〈in2p3-00015141〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

142

Téléchargements de fichiers

110