La Fermeture de couche N=28 : coexistence de formes et contribution Spin-orbite

Résumé : Une des questions fondamentales qui émergent de l'étude des noyaux loin de la stabilité concerne la persistance du caractère magique de certaines configurations de protons et de neutrons. A la suite de mesures réalisées autour du nombre magique N = 28 pour des noyaux riches en neutrons, il apparaît que cette fermeture de couche semble particulièrement affaiblie. Dans ce contexte, une expérience de mesures de masses par temps de vol de noyaux autour de N = 28 (Z <20) auprès du spectromètre SPEG au GANIL a apporté des éléments décisifs pour la compréhension de ce phénomène. A l'issue de cette expérience, une trentaine de masses a pu être obtenue dans la zone d'intérêt dont 8 masses jamais mesurées auparavant. L'analyse des masses montre clairement l'existence d'une pseudo-fermeture de couche à N = 26. La comparaison de ces résultats avec des calculs de champ moyen relativiste et de modèle en couches permet d'attribuer la disparition de la fermeture de couche N = 28 à la déformation et aux fortes coexistences de formes prédites dans cette région. La mise en évidence d'un état isomérique dans le 43S et son interprétation par un calcul de modèle en couches confirment l'analyse issue des masses et constitue la première preuve expérimentale d'une coexistence de formes autour de N = 28. Parallèlement, une estimation de l'évolution du couplage spin-orbite loin de la stabilité, partiellement responsable de la séquence des nombres magiques, a montré que, bien que non négligeable, elle ne suffisait pas à expliquer la disparition de la fermeture de couche. A travers cette étude, il est apparu extrêmement difficile de découpler les contributions de la déformation et du couplage spin-orbite dans des expériences de spectroscopie. Une étude de prospective a donc été entreprise sur l'utilisation d'une cible de protons et de deutons polarisés afin de mesurer directement l'évolution du potentiel spin-orbite en fonction de l'isospin à partir de réactions de diffusion élastique.
Type de document :
Thèse
Physique Nucléaire Expérimentale [nucl-ex]. Université de Caen, 1999. Français
Liste complète des métadonnées

http://hal.in2p3.fr/in2p3-00015145
Contributeur : Michel Lion <>
Soumis le : vendredi 16 janvier 2015 - 09:49:42
Dernière modification le : jeudi 1 février 2018 - 01:35:06
Document(s) archivé(s) le : samedi 15 avril 2017 - 18:22:18

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : in2p3-00015145, version 1

Collections

Citation

Frédéric Sarazin. La Fermeture de couche N=28 : coexistence de formes et contribution Spin-orbite. Physique Nucléaire Expérimentale [nucl-ex]. Université de Caen, 1999. Français. 〈in2p3-00015145〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

147

Téléchargements de fichiers

157