Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Comment se fragmentent les systèmes physiques ? noyaux, agrégats, molécules

Résumé : De nombreux systèmes physiques évoluent par fragmentation ou au contraire par agrégation/coalescence. C'est le cas, par exemple, des noyaux ou des agrégats atomiques soumis à de très fortes contraintes de température ou de pression, des ensembles de molécules reliées par liaisons hydrogènes ou des macromolécules. L'information physique sur de tels systèmes peut se déduire des probabilités de leurs partitions (ensemble des tailles de leurs fragments). Ces probabilités sont également conditionnées par les contraintes de conservation ou de taille finie et par des contraintes combinatoires liées par exemple à l'indiscernabilité de leur constituants ou aux densités d'états des fragments. Nous présenterons des méthodes statistiques qui permettent de distinguer les corrélations physiques, porteuses d'information sur le système, des corrélations triviales, dues aux contraintes combinatoires ou de conservation. La Théorie de Graphes apporte un formalisme rigoureux permettant de décrire et d'interpréter la fragmentation. Ce travail nous a mené à résoudre de manière exacte le modèle de percolation de champs moyen (appelé aussi Random Graphs dans le cadre des analyses de réseau). Nous montrerons différents exemples d'application qui ont mené à la mise en évidence d'effets physiques dans des systèmes allant de l'ensemble de nucléons à l'ensemble de molécules.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

http://hal.in2p3.fr/in2p3-00651450
Contributor : Christine Hadrossek <>
Submitted on : Tuesday, December 13, 2011 - 4:08:35 PM
Last modification on : Wednesday, September 16, 2020 - 4:17:33 PM

Identifiers

  • HAL Id : in2p3-00651450, version 1

Collections

Citation

P. Desesquelles. Comment se fragmentent les systèmes physiques ? noyaux, agrégats, molécules. Séminaires ED MIPEGE, Feb 2011. ⟨in2p3-00651450⟩

Share

Metrics

Record views

48