Etude des vestiges de supernova en intéraction avec l'expérience d'astronomie H.E.S.S. et étalonnage de la caméra H.E.S.S. II

Résumé : La découverte du rayonnement cosmique remonte à plus d'un siècle, mais son origine est encore incertaine aujourd'hui. Divers éléments théoriques et observationnels tendent à confirmer que les vestiges de supernova (SNRs) sont à l'origine de la majeure partie du rayonnement cosmique galactique jusqu'à des énergies de ~3 PeV, voire au-delà. Mais ce paradigme requiert encore une preuve irréfutable.Lors de l'expansion d'un SNR, les particules chargées du milieu circumstellaire/interstellaire sont accélérées par l'onde de choc et peuvent alors rayonner depuis le domaine radio jusqu'aux très hautes énergies (>100 GeV). Les mécanismes d'accélération et les processus d'émission des particules ont été étudiés et modélisés au cours de cette thèse.Les instruments d'astronomie Gamma permettent de détecter les rayonnements émis par les particules accélérées au choc des SNRs. En particulier, le télescope à création de paires Fermi-LAT et le réseau de télescopes au sol à imagerie Tcherenkov atmosphérique H.E.S.S. détectent, à eux deux, des photons Gamma d'énergie comprise entre ~30 MeV et plusieurs dizaines de TeV. Au cours de cette thèse, réalisée dans le cadre de l'expérience H.E.S.S., les données observationnelles de plusieurs SNRs ont été analysées et interprétées. Les études menées ont conduit à la détection d'une des sources les plus faibles encore jamais détectée et dont l'émission Gamma est associée à l'interaction du SNR G349.7+0.2 avec un nuage moléculaire adjacent. Des limites supérieures sur les flux intégrés de nombreux SNRs ont été extraites afin de contraindre les modèles d'accélération de particules. Le SNR Puppis A présente notamment un comportement spectral inattendu, difficile à expliquer dans le cadre des modèles d'accélération de particules actuels.Un cinquième télescope, de plus grande taille, a été ajouté mi-2012 au réseau de quatre petits télescopes H.E.S.S. afin d'abaisser le seuil en énergie et d'améliorer la sensibilité du réseau. Dans ce cadre, j'ai activement participé au développement, à l'intégration et à l'analyse des données du dispositif d'étalonnage de la caméra de ce cinquième télescope.
Type de document :
Thèse
Astrophysique [astro-ph]. Université Montpellier II - Sciences et Techniques du Languedoc, 2014. Français. 〈NNT : 2014MON20154〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [204 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01727581
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 9 mars 2018 - 12:16:07
Dernière modification le : jeudi 5 avril 2018 - 03:05:28
Document(s) archivé(s) le : dimanche 10 juin 2018 - 14:00:54

Fichier

41356_FERNANDEZ_GANGOSO_2014_a...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01727581, version 1

Collections

Citation

Diane Fernandez Gangoso. Etude des vestiges de supernova en intéraction avec l'expérience d'astronomie H.E.S.S. et étalonnage de la caméra H.E.S.S. II. Astrophysique [astro-ph]. Université Montpellier II - Sciences et Techniques du Languedoc, 2014. Français. 〈NNT : 2014MON20154〉. 〈tel-01727581〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

174

Téléchargements de fichiers

36