159 articles – 2000 Notices  [english version]
HAL : hal-00722964, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Journées de cryogénie et de supraconductivité, Aussois : France (2012)
Les détecteurs millimétriques
D. Prêle1
(05/06/2012)

Les longueurs d'ondes millimétriques correspondent au maximum d'émission des corps froids qui constituent la majeur partie de l'Univers. Cela correspond également à la gamme de fréquence où l'on observe aujourd'hui le premier rayonnement de l'univers (rayonnement à 3 K). Les détecteurs millimétriques connaissent un fort développement avec la mise au point, ces dernières années, de matrices de plusieurs centaines de détecteurs associées à une électronique de multiplexage cryogénique pour l'équipement de radio-télescopes. Je présenterai deux technologies supraconductrices : les TES (Transition Edge Sensor) et les KID (Kinetic Inductance Detector) : - Les TES sont une adaptation des technologies bolométriques classiques. Ils permettent le fonctionnement de grandes matrices grâce à une contre réaction électro-thermique qui uniformise les points de fonctionnements dans la transition. Ils sont également bien adaptés à un multiplexage à SQUID (Superconducting QUantum Interference Device). - Les KID utilisent la variation de l'inductance cinétique sous l'effet d'un rayonnement pour détecter des ondes millimétriques. Ils sont intrinsèquement multiplexés et permettent d'envisager un taux de multiplexage de 1000:1. Cette technologie est très prometteuse quand on parle d'augmenter encore le nombre de détecteurs.
1 :  APC - UMR 7164 - AstroParticule et Cosmologie
APC - Cosmologie et Gravitation
Physique/Matière Condensée/Supraconductivité

Sciences de l'ingénieur/Electronique
Bolomètre – TES – KID