160 articles – 2213 Notices  [english version]
HAL : tel-00654677, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Bordeaux 1 (25/11/2011), Dr. Gérard Barreau (Dir.)
Sections efficaces neutroniques via la méthode de substitution
Guillaume Boutoux1
(25/11/2011)

Les sections efficaces neutroniques des noyaux de courte durée de vie sont des données cruciales pour la physique fondamentale et appliquée dans des domaines tels que la physique des réacteurs ou l'astrophysique nucléaire. En général, l'extrême radioactivité de ces noyaux ne nous permet pas de procéder à des mesures induites par neutrons. Cependant, il existe une méthode de substitution (" surrogate " dans la littérature) qui permet de déterminer ces sections efficaces neutroniques par l'intermédiaire de réactions de transfert ou de réactions de diffusion inélastique. Son intérêt principal est de pouvoir utiliser des cibles moins radioactives et ainsi d'accéder à des sections efficaces neutroniques qui ne pourraient pas être mesurées directement. La méthode est basée sur l'hypothèse de formation d'un noyau composé et sur le fait que la désexcitation ne dépend essentiellement que de l'énergie d'excitation et du spin et parité de l'état composé peuplé. Toutefois, les distributions de moments angulaires et parités peuplés dans des réactions de transfert et celles induites par neutrons sont susceptibles d'être différentes. Ce travail fait l'état de l'art sur la méthode substitution et sa validité. En général, la méthode de substitution fonctionne très bien pour extraire des sections efficaces de fission. Par contre, la méthode de substitution dédiée à la capture radiative est mise à mal par la comparaison aux réactions induites par neutrons. Nous avons réalisé une expérience afin de déterminer les probabilités de désexcitation gamma du 176Lu et du 173Yb à partir des réactions de substitution 174Yb(3He,p)176Lu* et 174Yb(3He,alpha)173Yb*, respectivement, et nous les avons comparées avec les probabilités de capture radiative correspondantes aux réactions 175Lu(n,gamma) et 172Yb(n,gamma) qui sont bien connues. Cette expérience a permis de comprendre pourquoi, dans le cas de la désexcitation gamma, la méthode de substitution donne des écarts importants par rapport à la réaction neutronique correspondante. Ce travail dans la région de terres rares a permis d'évaluer dans quelle mesure la méthode de substitution peut s'appliquer pour extraire des probabilités de capture dans la région des actinides. Des expériences précédentes sur la fission ont aussi pu être réinterprétées. Ce travail apporte donc un éclairage nouveau sur la méthode de substitution.
1 :  CENBG - Centre d'Etudes Nucléaires de Bordeaux Gradignan
Physique/Physique Nucléaire Expérimentale
méthode de substitution – réactions de transfert induites par 3He – surrogate – noyau composé – Hauser-Feshbach – Weisskopf-Ewing – sections efficaces neutroniques – capture radiative – probabilité de desexcitation gamma – émission de neutrons – fission – distributions de moments angulaires – spins – efficacités de détection d'une cascade-gamma – fonctions de poids – C6D6 – germanium – TALYS
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these_boutoux.pdf(21.8 MB)
ANNEX
these_boutoux.pptx(5.8 MB)