680 articles – 6882 Notices  [english version]
HAL : tel-00080847, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Louis Pasteur - Strasbourg I (09/02/2006), Jean-Pierre Coffin (Dir.)
Recherche de matière étrange (exotique) dans les expériences STAR et ALICE auprès des collisionneurs d'ions lourds ultra-relativistes RHIC et LHC.
Renaud Vernet1
(09/02/2006)

Les collisions d'ions lourds ultra-relativistes offrent la possibilité de créer des conditions de température et de densité suffisantes pour conduire la matière nucléaire à un état de partons déconfinés appelé le plasma de quarks et de gluons.
La production des baryons étranges est l'une des observables essentielles pour la compréhension des mécanismes opérant dans le milieu.
De plus, certaines prédictions théoriques envisagent la possibilité de production de dibaryons étranges, particules encore hypothétiques, dont la preuve de l'existence aurait des conséquences importantes en physique nucléaire et en astrophysique.
Les expériences STAR et, bientôt, ALICE, installées respectivement auprès des collisionneurs RHIC et LHC, rendent accessible la recherche des baryons et des dibaryons étranges.

Une simulation consacrée au dibaryon métastable $\rm {H^0}$ dans son mode de désintégration $\Lambda p \pi^-$ a permis de calculer la sensibilité de STAR à une telle particule. La recherche de ce $\rm {H^0}$ ainsi que celle de la résonance $\Xi^-p$ ont été menées dans les données Au+Au de STAR aux énergies de $\sqrt{s_{NN}}=62.4$ et $200~GeV$.

Dans le cadre de la préparation aux premières données Pb+Pb de l'expé-rience ALICE, plusieurs simulations ont permis d'estimer les performances du détecteur quant à l'identification des baryons étranges $\Lambda$, $\Xi$ et $\Omega$. Afin de favoriser leur efficacité de reconstruction dans une large gamme d'impulsion transverse tout en gardant un rapport S/B raisonnable, l'influence des sélections géométriques et de la taille de la zone de reconstruction a été soulignée. Par ailleurs, la sensibilité d'ALICE à l'identification des dibaryons étranges métastables ${\rm H^0}$ et $(\Xi^0p)_b$, ainsi que celle de la résonance $\Lambda\Lambda$, a été calculée.
1 :  DRS-IPHC - Département Recherches Subatomiques
Physique/Physique Nucléaire Théorique

Physique/Physique Nucléaire Expérimentale

Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience
Plasma Quark Gluon – baryon etrange – dibaryon – STAR – ALICE – RHIC – LHC
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These-RenaudVernet.pdf(2.4 MB)
PS
These-RenaudVernet.ps(14.5 MB)
ANNEX
Soutenance.pdf(2.6 MB)