669 articles – 6771 Notices  [english version]
HAL : tel-00391854, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Louis Pasteur - Strasbourg I (31/08/2007), Benoît Gall (Dir.)
Spectroscopie de noyaux très lourds en vue de l'étude des noyaux super-lourds
Farid Khalfallah1
(31/08/2007)

Grâce aux avancées techniques de ces dernières années, l'étude des orbitales nucléoniques des noyaux très lourds (VHE) est devenue aujourd'hui possible et nous permet, par le biais de la déformation, de nous renseigner sur la structure nucléaire des noyaux superlourds (SHE). Ce travail de thèse a précisément pour objectif l'étude spectroscopique des noyaux lourds et très lourds. Les difficultés expérimentales liées à ce type de mesures, nous ont amenés dans le cadre de cette thèse, à mener une étude détaillée d'optimisation et prospection dans la région VHE. Ainsi, on a cherché à optimiser l'épaisseur de cible pour une productiondétection maximale en tenant compte des différents paramètres entrant en jeu : la section efficace, l'intensité de faisceau, l'ouverture angulaire des séparateurs et le straggling angulaire dans la cible, dû à l'évaporation de neutrons et aux déflections Coulombienne du noyau de recul. Une vaste étude de prospection dans la région VHE a également été réalisée sur la base de sections efficaces publiées ou non, et de simulations effectuées à l'aide du code statistique HIVAP. En parallèle à ce travail, l'extension possible du domaine de validité d'un jeu de paramètres HIVAP a été étudiée. Ce travail nous a permis de dégager une liste d'expériences d'intérêt pour la production des noyaux VHE. On s'est notamment consacré à l'étude des noyaux 256No et 256Rf pour lesquels deux propositions d'expériences ont été acceptées. La déformation octupolaire prédite dans la région des actinides est abordée dans une autre partie de cette thèse, consacrée à la spectroscopie gamma du Protactinium 223. Les résultats de cette nouvelle expérience réalisée auprès de JUROGAM sont analysés et comparés aux résultats antérieurs confirmant ainsi la structure octupolaire de ce noyau
1 :  DRS-IPHC - Département Recherches Subatomiques
Physique/Physique Nucléaire Théorique
fusion-évaporation – noyaux lourds et superlourds – spectroscopie gamma – alpha – électron – octupoles – simulation HIVAP – straggling angulaire – perte d'énergie
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
KHALFALLAH_Farid_2007.pdf(10.2 MB)