610 articles – 3052 Notices  [english version]
HAL : tel-00371317, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université de Caen (13/04/2007), Marek Ploszajczak (Dir.)
Utilisation d'une interaction nucléon-nucléon de portée finie dans le formalisme du modèle en couches avec couplage aux états du continuum.
Jean Baptiste Faes1
(13/04/2007)

L'unification entre structure et réaction a toujours été un grand défi de la physique nucléaire. L'extrème complexité rencontrée dans la description des systèmes quantiques finis a en effet mené la théorie nucléaire à dissocier ces deux approches. Une voie possible pour les réconcilier est le modèle en couches avec couplage aux états du continuum. Jusqu'alors, les applications numériques reposant sur ce modèle utilisaient un puit de potentiel local pour générer la base individuelle et une interaction résiduelle schématique de portéenulle pour les couplages au continuum. Nous avons développé le formalisme du modèle en couches avec couplage aux états du continuum avec une interaction nucléon-nucléon de portée finie. Nous avons ensuite généralisé le formalisme de manière à prendre en compte un nombre arbitraire de particules dans un état de diffusion. Le grand avantage de cette approche réside dans le fait que la même interaction est utilisée pour la construction de la base individuelle et pour le couplage aux états du continuum. Nous avons donc posé les bases nécessaires à un calcul ab initio, le but étant de dériver le champ moyen, les mélanges de configurations et le couplage aux états du continuum à partir de la seule interaction nucléon-nucléon dans le vide. Nous avons effectuée une première application réaliste en calculant les spectres de 17F et 17O, et les déphasages de difusion élastique 16O(p, p)16O.
1 :  GANIL - Grand Accélérateur National d'Ions Lourds
Physique/Physique Nucléaire Théorique
structure nucléaire – réactions nucléaires – modèle en couches (physique nucléaire) – méthode Hartree-Fock – décroissnace radioactive – isotopes du fluor.
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
JBF_these.pdf(1.9 MB)