s'authentifier
version française rss feed
HAL : in2p3-00000003, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Claude Bernard - Lyon I (15/05/1998), D. Drain (Dir.)
Matière noire non baryonique détecteurs à scintillation et bolomètres pour la recherche de WIMPs
S. Pécourt1
EDELWEISS Collaboration(s)
(15/05/1998)

Parrmi les nombreux candidats à la masse manquante de l'Univers, les WIMPs (Particules Lourdes Interagissant Faiblement) sont des candidats d'autant plus sérieux que leur existence est prévue par les modèles supersymétriques. Dans le cadre de la mise en évidence des WIMPs, nous avons caractérisé deux types de détecteurs qui fonctionnent sur le principe de la détection du recul d'un noyau d'un cristal sous l'impact d'un WIMP, en donnant soit une impulsion de lumière dans un scintillateur soit une impulsion de chaleur dans un bolomètre maintenu à 10 mK dans un cryostat. Nous avons mis au point une méthode de mesure du facteur de quenching d'un scintillateur CsI(Tl) pour des énergies de recul très faibles (de l'ordre de 10 keV). Nous avons également caractérisé un bolomètre en saphir de très gros volume (1110 g) : la résolution obtenue est de 18 keV à mi-hauteur sur la raie du $^{57}$Co à 122 keV avec un seuil de 11 keV pour une température du senseur de 45 mK. Enfin nous proposons une méthode d'analyse des signaux basée sur la transformation en ondelettes, appliquée aussi bien aux données obtenues avec le cristal précédent qu'aux données obtenues par la collaboration EDELWEISS sur le détecteur double composante ionisation-chaleur installé au Laboratoire Souterrain de Modane.
1 :  IPNL - Institut de Physique Nucléaire de Lyon
Physique/Astrophysique/Cosmologie et astrophysique extra-galactique