s'authentifier
version française rss feed
HAL : in2p3-00025427, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
La filière nucléaire thorium-uranium revisitée
David S., Huffer E., Nifenecker H.
Bulletin de la Societe Francaise de Physique 152 (2005) 26-29 - http://hal.in2p3.fr/in2p3-00025427
Physique/Physique Nucléaire Expérimentale
La filière nucléaire thorium-uranium revisitée
S. David1, E. Huffer2, H. Nifenecker2
1 :  IPNO - Institut de Physique Nucléaire d'Orsay
http://ipnweb.in2p3.fr
CNRS : UMR8608 – IN2P3 – Université Paris XI - Paris Sud
IPN - 15, rue Georges Clemenceau - 91406 ORSAY CEDEX
France
2 :  LPSC - Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie
http://lpsc.in2p3.fr
CNRS : UMR5821 – IN2P3 – Université Joseph Fourier - Grenoble I – Institut Polytechnique de Grenoble - Grenoble Institute of Technology
53 avenue des Martyrs - 38026 Grenoble Cedex
France
Une filière nucléaire thorium-uranium dans laquelle le noyau fissile principal est l'uranium 233, dont la régénération par capture neutronique est assurée par le thorium 232, présente des avantages potentiels importants par rapport à la filière actuelle uranium-plutonium : en particulier, une moindre production de déchets de haute activité et vie longue, et une prolifération nucléaire plus difficile. On présente rapidement les types de réacteurs envisagés pour mettre cette filière en oeuvre. On montre enfin qu'une stratégie utilisant les réacteurs à eau pressurisée actuels, avec un combustible oxyde mixte de thorium et de plutonium, permettrait de constituer le stock initial d'uranium 233.

Articles dans des revues sans comité de lecture
2005
Bulletin de la Societe Francaise de Physique
152
26-29

LPSC 05159
PACS