s'authentifier
version française rss feed
HAL : in2p3-00518412, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Rapport de sondages et d'analyses, Le Kilian et les carrières anciennes de trachyte dans la Chaîne des Puys (Puy-de-Dôme)
Miallier D., Boivin P., Cluzel N., Auzanneau E., Besson J.-C. et al
Rapport de recherche (2010) - http://hal.in2p3.fr/in2p3-00518412
Planète et Univers/Sciences de la Terre/Volcanologie
Sciences de l'environnement/Milieux et Changements globaux
Sciences de l'Homme et Société/Archéologie et Préhistoire
Rapport de sondages et d'analyses, Le Kilian et les carrières anciennes de trachyte dans la Chaîne des Puys (Puy-de-Dôme)
D. Miallier1, Pierre Boivin ()2, N. Cluzel2, E. Auzanneau, Jean-Claude Besson2, J. Besson3, S. Chabert3, J.‑p. Couturié2, M. Dando4, J.‑l. Devidal2, B. Devouard2, F. Donnadieu2, A. Dupoux3, F. Pointud2, B. Farrié, J.‑l. Fruquière2, V. Héritier, P. Labazuy2, A. Merle3, G. Meunier, D. Parent5, S. Petit4, L. Pruneyrolles3, P. Verdier, Bertrand Dousteyssier (, http://chec.univ-bpclermont.fr/article74.html)3
1 :  LPC - Laboratoire de Physique Corpusculaire [Clermont-Ferrand]
http://clrwww.in2p3.fr/
CNRS : UMR6533 – IN2P3 – Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II
Campus des Cézeaux 24, avenue des Landais BP 80026 63171 Aubière Cedex
France
2 :  LMV - Laboratoire Magmas et Volcans
http://wwwobs.univ-bpclermont.fr/lmv/
CNRS : UMR6524 – Institut de recherche pour le développement [IRD] – INSU – Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II – Université Jean Monnet - Saint-Etienne
5 Rue Kessler 63038 CLERMONT FERRAND CEDEX 1
France
3 :  CHEC - Centre d'Histoire "Espaces et Cultures"
http://www.univ-bpclermont.fr/chec/
Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II : EA1001
Clermont Université, Université Blaise Pascal, EA 1001, Centre d'Histoire "Espaces et Cultures", BP 10448, F-63000 CLERMONT-FERRAND
France
4 :  MSH Clermont - Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand
http://www.msh-clermont.fr/
CNRS : USR3550 – Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II
Maison des Sciences de l'Homme 4, rue ledru 63057 Clermont-Ferrand cedex 1
France
5 :  INRAP - Institut National de Recherches Archéologiques Préventives
http://www.inrap.fr
INRAP
France
En 2008, l'existence de carrières souterraines médiévales avait été mise en évidence dans la pente ouest du Bois de Manson qui domine la dépression du Cratère Kilian, au pied sud du puy de Dôme. En 2009-2010, des sondages et prospections ont été étendus à tout l'ensemble du Kilian de façon à préciser l'étendue et, si possible, la chronologie de son exploitation dans le passé. Ces travaux ont permis d'observer, dans le fond du cratère et sur son flanc interne ouest, des amoncellements de déblais d'un volume considérable, témoignant d'une extraction de roche à grande échelle durant le haut Moyen Âge et très probablement aussi à l'époque gallo-romaine. Une nouvelle carrière souterraine a été découverte dans la pente interne ouest du cratère. La base du remplissage de cette carrière a livré des charbons datés entre la fin du IV e siècle et le début du VI e siècle par le radiocarbone, tandis que le sommet du remplissage contenait des tessons de céramique datables, par leur typologie, de la fin du V e siècle au début du VIII e siècle. L'état actuel des investigations conduit à faire l'hypothèse que les gallo-romains ont exploité, au fond du cratère, un trachyte compact dont on ne trouve aujourd'hui que les déchets de taille, et dont les affleurements sont masqués par les déblais, tandis que les artisans du Moyen Âge ont recherché un trachyte plus tendre dans les pentes hautes du cratère. Le Kilian doit donc s'ajouter aux trois sources actuellement connues de trachyte d'oeuvre dans le passé, à savoir les volcans Sarcoui, Aumône (ou petit Suchet) et Cliersou. Dès cette découverte, en 2008, s'est posée la question de savoir quelle part éventuelle le trachyte du Kilian avait pu prendre dans la construction du temple de Mercure au sommet du puy de Dôme et dans l'agglomération gallo-romaine située au col de Ceyssat. Pour y répondre, une campagne d'analyses géochimiques et pétrographiques été engagée pour caractériser, aux fins de comparaison, non seulement les trachytes du Kilian et ceux des ruines gallo-romaines, mais, de plus, les trachytes du Cliersou, de l'Aumône et du Sarcoui. Ces analyses ont finalement montré qu'il est possible de faire une discrimination statistiquement significative entre les différents trachytes étudiés, à l'exception de ceux du couple Cliersou-Aumône dont les laves sont très peu différentes les unes des autres. Le résultat le plus remarquable est que tous les trachytes gallo-romains échantillonnés (dont 10 échantillons distincts au temple de Mercure et 10 au col de Ceyssat) se rattachent sans ambiguïté au Kilian. En toute rigueur, ces nouvelles données ne permettent pas d'exclure sans appel la possibilité d'utilisation à l'époque gallo-romaine, au temple de Mercure et au col de Ceyssat, de trachytes provenant d'autres sources que le Kilian (cas des chaperons de mur du col de Ceyssat, provenant du puy de Dôme). Cependant, il faut ajouter qu'un examen visuel des trachytes d'oeuvre dans ces deux sites, portant sur un nombre de moellons et d'éléments architecturaux bien supérieur au nombre de ceux qui ont été analysés, conduit à conclure que leur source est probablement commune. Cette conclusion est basée sur un faciès minéralogique particulier, observable à l'oeil nu ou à la loupe.

Rapport de recherche
2010

sondage – volcans
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Rapport_DMiallier.pdf(48.8 MB)