s'authentifier
version française rss feed
HAL : jpa-00208426, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Journal de Physique 37, 4 (1976) 311-328
Étude des isotones N = 81 : 139Ce, 141Nd, 143Sm, au moyen des réactions (d, t ) et (3He, α)
G. Berrier1, M. Vergnes1, G. Rotbard1, J. Kalifa1
(1976)

Les niveaux excités des isotones N = 81 : 139Ce, 141Nd, 143Sm, ont été étudiés au Tandem MP d'Orsay jusqu'à plus de 3 MeV d'énergie d'excitation, essentiellement au moyen d'un spectromètre magnétique split pole, en utilisant les réactions (d, t) à 26,21 MeV (resolution :14 keV) et (3He, α) à 25 MeV (résolution : 23 keV). Les distributions angulaires correspondant à un grand nombre de niveaux finaux (~ 90 pour les 3 isotones) ont été analysées en approximation de Born avec ondes distordues (DWBA). Beaucoup des niveaux analysés (plus de 30) n'avaient pas été observés ou séparés dans les expériences (p, d) ou (d, t) antérieures. La force à une particule est généralement répartie sur plusieurs niveaux, la fragmentation étant particulièrement importante pour les sous-couches 2d 5/2 et 1g 7/2. Des calculs tenant compte du couplage des états à un trou avec les états collectifs du cœur, effectués par Heyde et Brussaard, reproduisent convenablement la partie de basse énergie d'excitation des spectres expérimentaux, mais ne reproduisent pas la fragmentation observée à énergie d'excitation plus élevée.
1 :  IPNO - Institut de Physique Nucléaire d'Orsay
Physique/Articles anciens

Physique/Physique Nucléaire Expérimentale
nuclear energy levels – nuclear reactions and scattering due to deuterons – nuclear reactions and scattering due to helium 3 – nuclei with 90
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
ajp-jphys_1976_37_4_311_0.pdf(2.2 MB)