s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00000001, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Claude Bernard - Lyon I (14/03/2001), Guichard Alain (Dir.)
Etude des dimuons de la région des masses intermédiaires produits dans les collisions d'ions lourds auprès du SPS du CERN
Laurent Capelli1
NA50 Collaboration(s)
(14/03/2001)

Dans cette thèse, nous étudions la production des dimuons dans une région de masse entre les résonances Phi et J/Psi (Région des Masses Intermédiaires, IMR) dans les collisions proton-noyau et noyau-noyau de haute énergie.

L'expérience NA50, installée auprès de l'accélérateur SPS du CERN, détecte les paires de muons émises dans ces interactions au moyen d'un spectromètre spécifique. La mesure de la centralité des collisions repose sur trois détecteurs indépendants : un calorimètre électromagnétique, un détecteur de multiplicité et un calorimètre à zéro degré.

Les résultats des analyses proton-noyau fournissent une valeur de référence pour l'étude des interactions noyau-noyau. Les distributions expérimentales, corrigées de l'acceptance et de la résolution par une méthode quadri-dimensionnelle, des dimuons IMR sont correctement reproduites par la superposition des processus conventionnels DY et DDbar (désintégration des mésons charmés). L'extrapolation linéaire avec le nombre de masse des noyaux des résultats p-A aux collisions S-U et Pb-Pb, sous-estime systématiquement les spectres mesurés dans la région des masses intermédiaires.

Cet excès de dimuons IMR augmente avec la centralité des collisions. Plusieurs modèles théoriques sont présentés et comparés aux données noyau-noyau. Nous montrons qu'un modèle basé sur la diffusion des mésons D et Dbar dans l'état final ne reproduit pas les distributions expérimentales. Finalement, cette étude permet de proposer deux explications possibles de l'excès observé. Les spectres noyau-noyau peuvent être reproduits soit par une augmentation de la production de charme soit par la présence de dimuons thermiques émis par un milieu dense et chaud.
1 :  IPNL - Institut de Physique Nucléaire de Lyon
Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience

Physique/Physique/Physique Atomique

Physique/Physique Nucléaire Expérimentale
NA50 – QGP – Dimuons – IMR – Dimuons thermiques – Drell-Yan – Mésons charmés
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PS
tel-00000703.ps(10.6 MB)
PDF
tel-00000703.pdf(4.5 MB)
IMG
diagrammephase.jpg(13.9 KB)
dsursall.jpg(11.8 KB)
evolutionplasma.jpg(14.6 KB)
psiall.jpg(12.4 KB)
spectrof.jpg(27.5 KB)