s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00001061, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Recherche de particules supersymetriques se desintegrant avec violation du nombre baryonique dans les collisions e+e- produites dans le detecteur L3 a LEP
Brochu F.
PhD thesis. Université de Savoie (2000-04-18), COIGNET Guy (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00001061] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00001061
Recherche de particules supersymetriques se desintegrant avec violation du nombre baryonique dans les collisions e+e- produites dans le detecteur L3 a LEP
Frédéric Brochu1
1 :  LAPP - Laboratoire d'Annecy le Vieux de Physique des Particules
http://wwwlapp.in2p3.fr/
CNRS : UMR5814 – IN2P3 – Université de Savoie
9 Chemin de Bellevue - BP 110 - 74941 Annecy-le-Vieux CEDEX - France
France
Thèses
18/04/2000
Cette thèse est construite sur la violation du nombre baryonique et donc de la R-parité
Rp, toutes deux possibles dans le cadre du Modèle Standard Supersymétrique Minimal (MSSM).
Cette simple supposition conduit à des signatures de désintégration de particules
supersymétriques radicalement différentes des signatures étudiées jusqu'à présent et
ouvre des perspectives inattendues à la recherche de supersymétrie.
Nous développerons tout au long de cet ouvrage les conséquences phénoménologiques de
cette hypothèse, les signatures expérimentales possibles dans des collisions e+e- et la
mise en place d'un protocole d'analyse visant à isoler celles-ci dans les données collectées
entre 1997 et 2000 par l'expérience L3 installée auprès du collisionneur LEP.
Les résultats obtenus ainsi que leur interprétation dans le cadre du MSSM contraint
seront également détaillés.
A titre de validation des méthodes de recherche développées, une mesure de la section
efficace du processus e+e- -> ZZ -> q qbar q' q'bar, a été également effectuée.
This thesis is based on baryon number and then R-Parity (Rp) violation, both allowed
in the Minimal Supersymmetric Standard Model (MSSM) framework.
This hypothesis leads to supersymmetric particles' decay topologies significantly different
from those ever studied and opens new possibilities on searches for supersymmetry.
We will detail throughout this work the phenomenological consequences of the baryon
number violation hypothesis, the resulting decay signatures in an e+e- collider and
the analysis setup developped to isolate these decays in the data collected by the L3
experiment at LEP between 1997 and 2000.
In order to validate the search methods developped, we also measured the cross-section
of the process e+e- -> ZZ -> q qbar q' q'bar.
Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience
L3

Université de Savoie
LAPP T 2000-01
Français

COIGNET Guy

Proprietes des quarks et des leptons – Recherche de particules – L3
18/04/2000
Université de Savoie
COIGNET Guy
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00001061.pdf(5.3 MB)