s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00002708, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Paris Sud - Paris XI (26/03/2002), Dumoulin Louis (Dir.)
Identification des événements de surface dans les bolomètres équipés de couches minces d'isolant d'Anderson, application à la détection directe de matière noire
Nader Mirabolfathi1
(26/03/2002)

Dans une expérience destinée à la détection directe des WIMPS (un candidat plausible pour la matière noire) les détecteurs jouent un rôle essentiel. L'expérience EDELWEISS a choisi des détecteurs semiconducteurs (Ge) avec lesquels on peut mesurer simultanément la chaleur (mesure bolométrique) et la charge issues de l'impact d'une particule. On discrimine ainsi les événements de type "recul noyau" (WIMPS) des événements de type "recul électron" (bruit de fond hormis les neutrons). Cependant, pour un événement ayant lieu très près de la surface des électrodes de collecte de charge, un déficit de collecte peut dégrader d'une manière importante l'efficacité de cette discrimination. Ce travail propose une nouvelle méthode d'identification des événements de surface basée sur le régime transitoire "chaleur" obtenu au moyen de couches minces NbxSi1-x , isolant d'Anderson, déposées directement sur l'absorbeur (saphir ou Ge). Un événement ayant lieu à une profondeur inférieure à une valeur critique dc (de l'ordre du millimètre dans le Ge) donne un signal transitoire (athermique) amplifié et de forme différente comparée à un événement de volume de même énergie. Nous avons paramétré cette amplification en fonction de la profondeur d
1 :  CSNSM - Centre de Spectrométrie Nucléaire et de Spectrométrie de Masse
Physique/Astrophysique/Cosmologie et astrophysique extra-galactique

Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience
Bolomètre – Edelweiss – Isolant d'Anderson – Film mince – Evénement de surface – Matière Noire
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00002708.pdf(3.1 MB)