s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00003062, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Mesure des corrélations de Bose-Einstein dans les désintegrations de paires de bosons W avec le détecteur Aleph au LEP
Martin F.
Thèses. Université de Savoie (16/04/1999), Pietrzyk Bolek (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00003062] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00003062
Mesure des corrélations de Bose-Einstein dans les désintegrations de paires de bosons W avec le détecteur Aleph au LEP
Franck Martin1
1 :  LAPP - Laboratoire d'Annecy le Vieux de Physique des Particules
http://wwwlapp.in2p3.fr/
CNRS : UMR5814 – IN2P3 – Université de Savoie
9 Chemin de Bellevue - BP 110 - 74941 Annecy-le-Vieux CEDEX - France
France
Thèses
16/04/1999
La mesure de la masse du boson W est un des enjeux majeurs de LEP2. Dans le canal
W+ W- -> q1 q2bar q3 q4bar, une erreur systématique importante provient des corrélations de
Bose-Einstein, pouvant induire une fragmentation non indépendante des deux W.


Cette thèse porte sur la mesure des corrélations de Bose-Einstein dans les désintégrations
de paires de bosons W. Nous nous attacherons notamment à la mesure de
telles corrélations entre pions issus de W différents.


La théorie du modèle standard et la description de l'expérience ALEPH feront
l'objet des deux premiers chapitres. Le travail d'analyse comporte la mise au point
d'une sélection d'événements W+ W- -> q1 q2bar l nu_l, quand le lepton est un muon ou un
électron, présentée au chapitre trois. La sélection des événements W+ W- -> q1 q2bar q3 q4bar
et W+ W- -> q1 q2bar tau nu seront également décrites dans cette partie. Les différents
modèles phénoménologiques simulant les corrélations de Bose-Einstein sont introduits
au chapitre quatre, en même temps que leur ajustement sur les données d'ALEPH
enregistrées à $\sqrt(s)$ = 91 GeV. Les prédictions de ces modèles sont ensuite comparées
aux résultats obtenus dans les désintégrations W+ W- observées à des énergies de
collisions de 172, 183 et 189 GeV. L'hypothèse de corrélations entre pions issus de
W différents dans le canal W+ W- -> q1 q2bar q3 q4bar est défavorisée à hauteur de 2.7
écarts standard.
The measurement of the W boson mass is a key issue of LEP2. In the
W+ W- -> q1 q2bar q3 q4bar channel, a large systematic error comes from Bose-Einstein
correlations, which could induced a non-independent fragmentation of the two W.


This thesis deals with the measurement of these correlations in W boson pair decays.
We will focus on the measurement of such correlations between pions from different
decaying W.


The standard model theory and the ALEPH experiment are described in the two
first chapters. The analysis requires a selection of W+ W- -> q1 q2bar l nu_l events, which
is presented in chapter three. The W+ W- -> q1 q2bar q3 q4bar and W+ W- -> q1 q2bar tau nu event
selections are also described in this part. The different phenomenological models of
Bose-Einstein correlations are reviewed in chapter four, with their adjustment on
the ALEPH data recorded at $\sqrt(s)$ = 91 GeV. The model predictions are compared
to results of measurements done in W+ W- decays observed at energies of collisions
of 172, 183 and 189 GeV. Bose-Einstein correlations between pions coming from
different W in the W+ W- -> q1 q2bar q3 q4bar channel are disfavoured by 2.7 standard deviations.
Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience
ALEPH

Université de Savoie
LAPP T 9901
Français

Pietrzyk Bolek

Corrélations de Bose-Einstein – boson W – boson Z – LEP – ALEPH
16/04/1999
Université de Savoie
Pietrzyk Bolek
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00003062.pdf(4.8 MB)