s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00003585, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Aspects statistique et dynamique de la multifragmentation nucléaire
Chbihi A.
HDR. Université de Caen (19/12/2002), Auger Gérard (Pr.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00003585] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00003585
Aspects statistique et dynamique de la multifragmentation nucléaire
Abdelouahad Chbihi1
1 :  GANIL - Grand Accélérateur National d'Ions Lourds
http://www.ganil-spiral2.eu
CNRS : UPR3266 – IN2P3 – CEA : DSM/GANIL
Bvd Henri Becquerel - BP 55027 - 14076 CAEN CEDEX 5
France
HDR
19/12/2002
Ce mémoire est composé de quatre chapitres. Le premier est consacré aux méthodes expérimentales, l'accent sera mis sur les problèmes liés à la sélection des événements. Je vais présenter dans le deuxième et troisième chapitre deux aspects de la multifragmentation vus par un expérimentateur. Le premier aspect concerne une étude statistique de la multifragmentation. Une comparaison des données avec le modèle SMM, permettra de dégager les problèmes liés aux hypothèses couramment faites pour étudier les transitions de phases. Une étude spécifique sur les caractéristiques des fragments primaires reconstruits sera présentée. Ceci permettra d'extraire la composante thermique emportée par les particules évaporées et l'énergie d'excitation des fragments. Malgré l'accord satisfaisant obtenu entre le calcul statistique et les observables statiques, une telle approche ne renseigne pas sur l'origine des fragments. Le deuxième aspect de ce mémoire est complémentaire du premier, il traite de la dynamique des collisions. Une comparaison des données avec des calculs de dynamique moléculaire anti-symétrisée AMD soulèvera des questions pertinentes sur les processus de multifragmentation. Au contraire des premiers chapitres, je terminerai avec une étude expérimentale sans «!à priori!» du système Xe + Sn à la plus basse énergie mesurée avec INDRA, 25 AMeV, aux alentours du seuil de la multifragmentation. Les propriétés des fragments détectés donnent des informations précieuses sur le mécanisme de leur formation. Une extension aux autres énergies et aux autres paramètres d'impact va permettre de donner une idée claire sur le mécanisme de production des fragments de masse intermédiaire.
NIL
Physique/Physique Nucléaire Théorique

Université de Caen
GANIL R 03 06
Français

Auger Gérard

Physique de la matiere nucleaire – Reactions nucleaires et noyaux chauds
19/12/2002
Université de Caen
Auger Gérard
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00003585.pdf(1.6 MB)