s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00006322, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (15/06/2004), Collot Johann (Pr.)
A la lumière des trous noirs primordiaux
Aurélien Barrau1
(15/06/2004)

Les trous noirs primordiaux sont une sonde exceptionnelle pour rechercher des effets de nouvelle physique, à l'intersection de la relativité générale, de la mécanique quantique, de la physique des particules et de la cosmologie. Ce mémoire présente quelques pistes d'études relatives à ces objets astrophysiques fascinants. D'abord, autour de leur recherche via l'étude des rayons cosmiques qui seraient émis par évaporation de Hawking. Des liens entre les limites obtenues et les modèles d'inflation sont ensuite proposés afin d'obtenir une borne supérieure très contraignante - et totalement inaccessible aux observables usuelles que sont le fond diffus et les grandes structures - sur la puissance aux petites échelles dans l'Univers primordial. La fin de l'évaporation des trous noirs est etudiée en gravité de corde et leur statut de candidat à la matière noire froide revisité dans le cadre des modèles à brisure d'invariance d'échelle. Enfin, dans le cadre des modèles à basse échelle de Planck (c'est-à-dire présentant de larges dimensions supplémentaires), la formation de trous noirs auprès des collisionneurs est envisagée. Nous montrons que des effets de gravité quantique (couplage de Gauss-Bonnet) pourraient être sondés au LHC. Quelques voies d'investigations futures, liées à la présence d'une constante cosmologique ou au rayonnement cosmique d'énergie extrême sont esquissées.
1 :  LPSC - Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie
Physique/Astrophysique/Cosmologie et astrophysique extra-galactique
trous noirs primordiaux – rayonnement de Hawking – inflation – Univers primordial – gravite de Gauss-Bonnet – dimensions supplementaires
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PS
tel-00006322.ps(5.5 MB)
PDF
tel-00006322.pdf(3.6 MB)