s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00007489, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université de Nantes (24/09/2004), Barbara ERAZMUS (Dir.)
Etude des correlations de particules etranges mesurees par l'experience STAR dans les collisions ions lourds ultra-relativistes au RHIC
Gaël Renault1
(24/09/2004)

La fonction de corrélation permet de caractériser l'extension spatio-temporelle de la source de particules émises lors de collisions d'ions lourds ultra-relativistes. L'expérience STAR est dédiée à l'étude de la formation d'un nouvel état de la matière appelé Plasma de Quarks et de Gluons. La fonction de corrélation proton - lambda est supposée être plus sensible à de plus grandes tailles de source que le système proton-proton, grâce à l'absence de l'interaction Coulombienne. Dans le cadre de cette thèse, les fonctions de corrélation proton - lambda, anti-proton - anti-lambda, anti-proton - lambda et proton - anti-lambda mesurées dans les collisions Au+Au à= 200 GeV sont étudiées en utilisant un modèle analytique. On montre que les comportements des systèmes proton - lambda et anti-proton - anti-lambda sont en accord avec les mesures antérieures. Les fonctions de corrélation anti-proton - lambda et proton - anti-lambda, mesurées pour la première fois, montrent un fort signal correspondant à l'annihilation baryon–anti-baryon. La paramétrisation des fonctions de corrélation a permis la caractérisation des interactions dans l'état final.
1 :  SUBATECH - Laboratoire SUBATECH Nantes
Physique/Physique Nucléaire Théorique

Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience

Physique/Physique Nucléaire Expérimentale
interférométrie – particules non-identiques – interactions dans l'état final – plasma de quarks et de gluons.
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00007489.pdf(3.3 MB)