s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00011270, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Photoproduction du méson eta sur l'hydrogène du seuil jusqu'à 11OO MeV: Mesure de l'asymètrie faisceau Sigma
Ajaka J.
Thèses. Université Louis Pasteur - Strasbourg I (12/12/1997), Eid HOURANY (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00011270] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00011270
Photoproduction du méson eta sur l'hydrogène du seuil jusqu'à 11OO MeV: Mesure de l'asymètrie faisceau Sigma
Jassem Ajaka ()1
1 :  IPNO - Institut de Physique Nucléaire d'Orsay
http://ipnweb.in2p3.fr
CNRS : UMR8608 – IN2P3 – Université Paris XI - Paris Sud
IPN - 15, rue Georges Clemenceau - 91406 ORSAY CEDEX
France
Measurement of sigma beam asymmetry for eta meson photoproduction on the proton from threshold upt 1100 Mev
Thèses
12/12/1997
La photoproduction de mésons eta sur l'hydrogène a été mesurée du seuil jusqu'à une énergie de 1100 MeV dans l'expérience GRAAL effectuée en 1996-97 à l'ESRF à Grenoble dans une collaboration entre des groupes Italiens Français et Russes.
Un faisceau de photons étiquetés et polarisés linéairement a été produit en rétrodiffusant un faisceau laser sur le faisceau d'électrons de 6 GeV de l'anneau de l'ESRF. La cible a été d'hydrogène liquide de 3 cm. Un détecteur 4 pi a été utilisé, composé de trois couches de détecteurs: chambres à fil, compteurs à scintillation et calorimètres. Nous avions la charge d'installer et d'étalonner un double mur de scintillants (3x3 m) conçu pour détecter aux angles avant (1-25°) les particules chargées et mesurer leur pertes d'énergie et leurs temps de vol.
Nous avons analysé les résultats de la réaction g p -> eta p en identifant le eta dans le calorimètre latéral qui est une boule BGO et en détectant le proton dans les détecteurs à scintillation.
L'asymètrie faisceau Sigma a été extraite des distribution en phi du méson éta et a été établie en fonction de theta CM du eta pour 6 intervalles d'énergie incidentes allant du seuil jusqu'à 1100 MeV.
L'interprétation des résultats de l'asymètrie Sigma a été effectuée dans le cadre du modèle isobarique. La prise en compte des deux résonances, S11(1535) et D13(1520) n'a pas suffi pour expliquer nos résultats.
Il a fallu inclure en plus l'excitation des résonances P13(1720) et D13(1675) et P13(1880) la dernière étant manquante dans le tableau des résonances et récemment revélée par le modèle des quarks.
The photoproduction of eta meson on hydrogen has been measured from threshold to 1100 MeV in GRAAL experiment performed in 1996-97 at the ESRF in Grenoble by a Collaboration of Italian, French and Russian groups.

A tagged and linearly polarized photon beam has been produced by backscattering a laser beam on the 6 GeV electron beam of the ring of the ESRF. The target was a liquid hydrogen target of 3 cm. A 4 pi detection system was used. It is composed of three layers of detectors: wire chambers, scintillator counters and calorimeters.

We had in charge to install and calibrate a double wall of scintillator bars 3x3 m designed to detect at forward angles (1-25°) the charged particles and to measure their loss of energy and their time of flight.

We analysed the results of the reaction g p -> eta p by identifying the eta in the lateral calorimeter which is a BGO ball and by detecting the proton in the scintillation counters.

The beam asymmetry Sigma was extracted from phi distribution of eta meson and was plotted against theta CM of eta for 6 intervals of energy between the threshold and 1100 MeV.

The interpretation of beam asymmetry Sigma was performed in the frame of the isobaric model. The use of the two resonances S11(1535) and D13(1520) to explain our results was not sufficient.

We had to take into account in addition the excitation of the resonances P13(1720) et D13(1675) et P13(1880) the last being missing in the table of resonances and recently revealed by quark models.
Physique/Physique Nucléaire Théorique
Physique/Physique Nucléaire Expérimentale

Université Louis Pasteur - Strasbourg I
Physique
physique subatomique et astroparticules
IPNO T 9709; IPNO-T-97-9
Français

Eid HOURANY
hourany@ipno.in2p3.fr
O. BING Co-directeur de thèse
Ch. CERRUTI Président Rapporteur
N D'HOSE Rapporteur
E. HOURANY Directeur de thèse
B. SAGHAI Membre
C. SCHAERF Membre

ETA – Modèle Isobarique – Physique Nucléaire – Physique Hadronique – GRAAL – ESRF
ETA; Isobaric Model; Nuclear Physics, Hadronic Physics, GRAAL, ESRF
12/12/1997
Université Louis Pasteur - Strasbourg I
Physique
physique subatomique et astroparticules
Eid HOURANY
O. BING Co-directeur de thèse
Ch. CERRUTI Président Rapporteur
N D'HOSE Rapporteur
E. HOURANY Directeur de thèse
B. SAGHAI Membre
C. SCHAERF Membre
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these.pdf(4.9 MB)