s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00011276, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (04/10/2005), Kox Serge (Dir.)
Contribution du quark étrange à la structure électromagnétique du nucléon : Les premiers résultats de l'expérience G0
Benoit Guillon1
G0 Collaboration(s)
(04/10/2005)

Dans le cadre de la chromodynamique quantique, le nucléon est décrit comme constitué de trois quarks de valence plongés dans une mer virtuelle de paires de quark-antiquark et de gluons. L'étrangeté est la plus légère des saveurs n'ayant pas de contribution de valence. Elle est de ce fait un excellent candidat pour étudier cette mer, dont le rôle bien qu'important reste peu compris. La contribution du quark étrange aux distributions de charge et de magnétisation du nucléon est accessible par des mesures d'asymétries de violation de parité en diffusion élastique d'électrons polarisés sur cible de nucléon. Un programme expérimental mondial, dans lequel se place l'expérience G0, est engagé dans ce but. Cette expérience et l'analyse des résultats de sa première phase aux angles avant constituent l'objet de cette thèse.

Ce document présente les motivations physiques et les différentes signatures de l'étrangeté aux propriétés du nucléon (masse, spin, impulsion). Nous développons le formalisme de la sonde électro-faible et de ses facteurs de forme, puis le principe de la mesure d'asymétrie de violation de parité. Suit une description du dispositif expérimental, mis en place dans le Hall C du Jefferson Laboratory (Newport-News, USA) ; celui-ci étant conçu pour mesurer sur un large domaine en quadri-moment transféré de 0.1 à 1 (GeV/c)2 des asymétries de l'ordre de 10-6 avec une précision relative de 5 à 10 %. Nous détaillons ensuite toutes les étapes d'analyse permettant de passer des taux de comptage mesurés à une asymétrie physique de violation de parité, en soulignant le travail mené pour estimer les erreurs systématiques. Les résultats de la première phase aux angles avant, puis leur mise en contexte avec les autres expériences et le cadre théorique sont finalement présentés. Nous montrons alors qu'une contribution non nulle des paires de quark-antiquark étranges est favorisée.
1 :  LPSC - Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie
Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience

Physique/Physique Nucléaire Théorique

Physique/Physique Nucléaire Expérimentale
structure du nucléon – quark étrange – interaction électro-faible – facteurs de forme – asymétrie de violation de parité – Expérience G0
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these.pdf(28.4 MB)