s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00404413, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Sciences et Technologies - Bordeaux I (2008-11-14), Bertram BLANK (Dir.)
Test du Modèle Standard à basse énergie :
- Mesure précise des rapports d'embranchement de 62Ga
- Mesure précise de la durée de vie de 38Ca
Anissa Bey1
(14/11/2008)

L'étude précise des transitions β de Fermi super-permises 0+ → 0+ offre un outil précieux pour explorer les propriétés de l'interaction faible dans le cadre du Modèle Standard (SM). Collectivement, les forces (ft) mesurées pour ces transitions permettent de vérifier l'hypothèse CVC et contribuent au test le plus rigoureux de l'unitarité de la première ligne de la matrice de mélange des quarks CKM en fournissant l'évaluation la plus précise de l'élément dominant (Vud). Jusqu'à récemment, un apparent défaut d'unitarité a semé le doute sur la validité du SM minimal et a mobilisé un effort considérable afin d'élargir le champ d'étude à d'autres émetteurs de Fermi. Le 62Ga et 38Ca sont parmi des noyaux clés pour mener ces tests de précision au travers de la vérification de la fiabilité des corrections imposées aux valeurs ft expérimentales. La décroissance β de 62Ga a été étudiée auprès du séparateur IGISOL à Jyväskylä, avec un dispositif composé de 3 Clovers EUROBALL pour la détection du rayonnement γ. La mise en évidence de raies γ de très faible intensité (<1‰), au travers de corrélations β-γ et β-γ-γ, a permis de reconstruire partiellement le schéma de niveaux excités dans le 62Zn. Le rapport d'embranchement analogue déduit (B.R.A = 99.893(24) %) est utilisé pour extraire la valeur Ft(62Ga) universelle. Celle-ci s'avère en bon accord avec les 12 valeurs précises connues de la littérature. La compatibilité constatée entre la limite supérieure dressée ici sur le terme (δ1IM) et la prédiction théorique confirme l'importance des corrections de brisure de symétrie d'isospin dans les émetteurs β (A ≥ 62). L'étude de la décroissance de 38Ca a été réalisée auprès de l'installation ISOLDE du CERN. L'utilisation de la fluoration des fragments de réaction, pour isoler chimiquement les isotopes d'intérêt, alliée au piégeage d'ions assisté par REXTRAP et l'analyse TOF, ont permis de s'affranchir totalement du contaminant contraignant 38mK. Pour la première fois, la durée de vie de 38Ca est mesurée avec un échantillon de haute pureté. Le résultat préliminaire établi T1/2(38Ca) = 445.8(10) ms améliore la précision par rapport à l'ancienne valeur d'un facteur proche de 10.
1 :  CENBG - Centre d'Etudes Nucléaires de Bordeaux Gradignan
Physique/Physique Nucléaire Théorique
Structure nucléaire – Transitions super-permises de Fermi – Noyaux exotiques – Rayonnement γ – Hypothèse CVC – Rapports d'embranchement – Modèle Standard electrofaible – Durée de vie – Nuclear Structure – CVC hypothesis – Fermi superallowed transitions – Branching ratios – Exotic nuclei – Electroweak Standard Model – γ Rays – half-life
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
BEY_ANISSA_2008.pdf(23.5 MB)