s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00611668, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université de Nantes (21/03/2009), J.M. Bouler (Pr.)
La chimie des radio-isotopes; développement de nouvelles connaissances et valorisation sociétale pour la santé et l'environnement
G. Montavon1
(21/03/2009)

Je suis arrivé dans le groupe de Radiochimie du laboratoire Subatech en décembre 1998 en tant que chargé de recherche CNRS. Il s'agissait d'un jeune groupe créé par Monsieur Jean-Charles ABBE en 1993. Le laboratoire était alors reconnu pour ses activités de métrologie nucléaire (service SMART) et ses activités de recherche sur la chimie du Technétium et sur l'effet des bactéries sur le migration des radionucléides dans l'environnement. Mon projet de recherche CNRS s'inscrivait en complément des recherches menées. Mon arrivée au laboratoire a coïncidé avec celle du responsable actuel du groupe : Bernd Grambow. Son arrivée a eu pour conséquence un développement et une sensible réorientation des activités de recherche. Aussi, durant ces 8 années, j'ai également développé, en parallèle de mon projet CNRS, d'autres projets en cohérence avec la politique scientifique du groupe. Au jour d'aujourd'hui, je suis responsable de deux projets intitulés " MATIERE COLLOIDALE " et " ARGILES COMPACTEES " qui s'inscrivent dans l'axe " Nucléaire, Energie, Matériaux et environnement " du laboratoire Subatech. Le but est de contribuer aux analyses de sûreté des centres de stockage des déchets nucléaires en surface (centre AUBE) et en couche géologique profonde (laboratoire souterrain de Bures). J'interviens également dans les projets " RADIOELEMENTS ET SANTE " et " BIOMATERIAUX " de l'axe " Nucléaire et Santé ". Il s'agit de projets coordonnés par d'autres laboratoires ligériens dans lesquels je suis l'interlocuteur à SUBATECH. L'ensemble des projets se focalisent autour d'un centre d'intérêt : l'étude des mécanismes d'interaction de solutés d'intérêt avec des molécules organiques et/ou avec des colloïdes minéraux dans le milieu aqueux. Quel que ce soit le projet, la démarche de modélisation des interactions se base d'une part sur une étude expérimentale macroscopique en solution/suspension décrivant le comportement du soluté en fonction des divers paramètres influents et d'autre part, sur une approche spectroscopique (lorsqu'elle est possible) décrivant la nature de l'interaction au niveau moléculaire. Ces recherches relèvent pour l'essentiel de la physico-chimie des interactions en solution et aux interfaces solide/liquide.
1 :  SUBATECH - Laboratoire SUBATECH Nantes
Chimie
radioisotope " – " déchets nucléaires " – " médecine " – " physico-chimie
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
HDR.pdf(1.4 MB)