s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00656582, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Structure des systèmes non liés 10;12Li et 13Be
Randisi G.
Thèses. Université de Caen (13/12/2011), Nigel Orr (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00656582] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00656582
Structure des systèmes non liés 10;12Li et 13Be
G. Randisi1
1 :  LPCC - Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen
http://www.lpc-caen.in2p3.fr/
CNRS : UMR6534 – IN2P3 – Université de Caen Basse-Normandie – Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Caen
ENSICAEN - 6, boulevard du Marechal Juin 14050 Caen Cedex
France
Structure nucléaire
Structure of the unbound systems 10;12Li and 13Be
Thèses
13/12/2011
Les systèmes non liés 10;12Li et 13Be ont été étudiés par des réactions de perte d'un ou plusieurs nucléons à partir d'un faisceau de 14B à 35 MeV/nucléon. L'énergie de décroissance a été reconstruite à travers la mesure des coïncidences 9;11Li-n et 12Be-n. Une simulation prenant en compte les effets du dispositif expérimental et de la réaction a été développée. Les spectres en masse invariante ont été interprétés en utilisant les distributions théoriques calculées pour les différents états et convoluées à la réponse du dispositif, ainsi que les distributions des événements non corrélés déterminées à partir des données par un mélange d'événements. Concernant le système 10Li, les données ont été reproduites par les distributions d'un état s virtuel avec une longueur de diffusion ([formule]) confirmant l'inversion des niveaux v1p1=2 et v2s1=2. Pour le 12Li, la présence d'états excités d'énergie entre 0; 2 et 0; 8 MeV au-dessus du seuil a été mise en évidence. Pour le 13Be, l'énergie de décroissance ainsi que les autres observables ont été reproduites par l'hypothèse d'une résonance ([formule]). Cette hypothèse est soutenue par la sélectivité du processus de knockout d'un proton, pour lequel la configuration du neutron des états peuplés dans le 13Be reflète celle du 14B.
The unbound systems 10;12Li and 13Be have been studied via nucleon removal from a 14B beam of 35 MeV/nucleon. The invariant mass (decay energy) spectra were reconstructed from the measured 9;11Li-n and 12Be-n coincidences. Simulations, taking into account the effects of the experimental setup and the reaction, were developed. The reconstructed decay energy spectra were interpreted using theoretical lineshapes folded with the experimental response, as well as uncorrelated distributions obtained from the data by event mixing. In the case of 10Li, the data were reproduced with an s-wave virtual state of scattering length (foumule) confirming the v1p1=2 - v2s1=2 inversion. For 12Li, evidence was found for excited states between 0:2 and 0:8 MeV above the threshold. In the case of 13Be, the decay energy, as well as the other observables, were reproduced assuming an (formule). This hypothesis is supported by the selectivity of proton knockout, whereby the neutron configuration of the states populated in 13Be should directly reflect that of 14B.
Physique/Physique Nucléaire Expérimentale

Université de Caen
SIMEM
Constituants élémentaires et physique théorique
LPCC T 11-05
Français

Nigel Orr
orr@lpccaen.in2p3.fr
Didier Beaumel (Rapporteur)
Jean-Antoine Scarpaci (Rapporteur)
Patricia Roussel-Chomaz (membre invité)
Francesca Gulminelli (membre invité)

Structure nucléaire – Spectroscopie nucléaire – Résonance – Lithium – Béryllium – Neutrons – Simulation par ordinateur
Nuclear structure ; Nuclear spectroscopy ; Resonance ; Lithium ; Beryllium ; Neutrons ; Computer simulation
13/12/2011
Université de Caen
SIMEM
Constituants élémentaires et physique théorique
Nigel Orr
Didier Beaumel (Rapporteur)
Jean-Antoine Scarpaci (Rapporteur)
Patricia Roussel-Chomaz (membre invité)
Francesca Gulminelli (membre invité)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these_randisi_version_finale_04012012.pdf(9.2 MB)