s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00658985, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Etude du radon et du thoron par collection électrostatique et par spectrométrie gamma dans le cadre de l'expérience NEMO de décroissance double bêta
Nguyen T. C. H.
Thèses. Université de Bordeaux1 (16/12/2010), Fabrice PIQUEMAL (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00658985] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00658985
Etude du radon et du thoron par collection électrostatique et par spectrométrie gamma dans le cadre de l'expérience NEMO de décroissance double bêta
Thi Cam Ha Nguyen1
1 :  CENBG - Centre d'Etudes Nucléaires de Bordeaux Gradignan
http://www.cenbg.in2p3.fr/
CNRS : UMR5797 – IN2P3 – Université Sciences et Technologies - Bordeaux I
Chemin du Solarium - BP 120 - 33175 Gradignan Cedex
France
NEMO
Thèses
16/12/2010
Ce travail s'insère dans le cadre de l'expérience NEMO cherchant à mettre en évidence une radioactivité extrêmement rare : la double désintégration bêta sans émission de neutrino et par suite d'obtenir des informations sur la nature Dirac-Majorana et sur la masse du neutrino. La particularité de cette expérience actuellement en fin de prise de données au Laboratoire Souterrain de Modane est l'extrême rareté du signal recherché (T1/2 > 1024 ans, quelques événements par an). Il s'ensuit donc des conditions très contraignantes sur toutes les composantes du bruit de fond, et parmi celles-ci sur les niveaux de radon et de thoron. Après quelques rappels sur les propriétés du radon et du thoron et leur influence sur les données de l'expérience NEMO, ce travail de thèse a porté sur la détection de ces gaz radioactifs par la technique de collection électrostatique des descendants sur la surface d'une diode silicium et la détection des alpha émis. Nous avons montré que les rendements de détection sont fortement influencés par les conditions expérimentales et que le niveau de radon pouvait être contrôlé actuellement au niveau du mBq/m3. Une série des mesures de spectrométrie gamma nous a permis de comprendre l'origine du bruit de fond du détecteur de radon, et ainsi d'envisager dans l'avenir un gain en sensibilité en augmentant le volume de détection et en effectuant une sélection très poussée des matériaux non radioactifs. Par contre, pour le thoron, qui n'avait jamais été étudié jusqu'à présent, les efficacités de détection sont très faibles à cause des périodes courtes mises en jeu. Un monitorage continu du thoron dans le gaz de NEMO est donc exclu, ce qui souligne l'importance pour l'expérience NEMO que le dispositif expérimental puisse contrôler son propre bruit de fond.
This work is part of the NEMO (Neutrino Ettore Majorana Observatory) experiment that is looking for an extremely rare radioactivity: the double beta decay without neutrino emission. Such process could prove the Majorana nature of the neutrino and could give an estimation of its absolute mass. The particularity of this experiment, currently running in the Modane underground laboratory (LSM), is the extreme weak signal (for T1/2 ~ 1024 years, a few events per year). It requires therefore very stringent conditions on all components of the background among which the level of radon and thoron activity. After a reminding of the general properties of radon and thoron as well as their influence on the NEMO data, this thesis focuses on the detection of these radioactive gases using the technique of electrostatic collection. The radon and/or the thoron daughters are collected by an electrostatic field on the surface of a silicon diode, where their characteristic alphas are detected. We have shown that the detection efficiencies are strongly influenced by the experimental conditions and that sensitivity around 1 mBq/m3 can be achieved for the radon in a gas. A series of measures through low background gamma spectrometer allowed us to understand the origin of the radon background, and thus showing that better sensitivity could be obtained by increasing the detection volume and by carrying out a strict selection of non-radioactive materials. For the thoron gas, which had never been studied before, the detection efficiencies have been found very low as a consequence of the short periods involved. Therefore, a continuous monitoring of the level of thoron in the NEMO gas is excluded, which underlines the importance for the NEMO experimental device to be able to control its own background.
Physique/Physique Nucléaire Expérimentale

Université de Bordeaux1
Ecole Doctorale Science Physique et Ingénieur
Physique Nucléaire
Français

Fabrice PIQUEMAL
piquemal@cenbg.in2p3.fr
M. Ph.HUBERT Directeur de Recherche Emérite CNRS, CENBG Président
M. A. NACHAB Ingénieur de Recherche, CNRS, CENBG Rapporteur
M. G. SKLARZ Directeur de Recherche CNRS, LAL, Orsay
M. A. NOURREDDINE Professeur, Université Louis Pasteur, Strasbourg
M. F. GOBET Professeur, CENBG, Université Bordeaux 1
M. M.C. NGUYEN Docteur, Université des Sciences Naturelles de Hanoï
M. F. PIQUEMAL Directeur de Recherche CNRS, CENBG
Centre d'Etudes

Radon – Thoron – Nemo – Bruit de fond – Collection électrostatique – Spectrométrie gamma – Radon – Background – Electrostatic collection – Gamma spectrometry – Phông nền bức xạ, Phổ kế gamma HPGe – Phổ kế alpha
Radon, thoron, NEMO, background, gamma spectrometry, electrostatic collection
16/12/2010
Université de Bordeaux1
Ecole Doctorale Science Physique et Ingénieur
Physique Nucléaire
Fabrice PIQUEMAL
M. Ph.HUBERT Directeur de Recherche Emérite CNRS, CENBG Président
M. A. NACHAB Ingénieur de Recherche, CNRS, CENBG Rapporteur
M. G. SKLARZ Directeur de Recherche CNRS, LAL, Orsay
M. A. NOURREDDINE Professeur, Université Louis Pasteur, Strasbourg
M. F. GOBET Professeur, CENBG, Université Bordeaux 1
M. M.C. NGUYEN Docteur, Université des Sciences Naturelles de Hanoï
M. F. PIQUEMAL Directeur de Recherche CNRS, CENBG
Centre d'Etudes
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
NGUYEN_THI_CAM_HA_2010.pdf(2.5 MB)