s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00741580, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Aix-Marseille Université (21/05/2012), Jean-Paul Kneib (Dir.)
Observations cosmologiques avec un télescope grand champ spatial: Simulations pixels du spectromètre sans fente d'EUCLID
Julien Zoubian1, 2, Jean-Paul Kneib1, 3, Bruno Milliard4
EUCLID Collaboration(s)
(21/05/2012)

Les observations des supernovae, du fond diffus cosmologique, et plus récemment la mesure des oscillations acoustiques des baryons et des effets de lentilles gravitationnelles faibles, favorisent le modèle cosmologique Lambda CDM pour lequel l'expansion de l'Univers est actuellement en accélération. Ce modèle fait appel à deux composants insaisissables, la matière sombre et l'énergie sombre. Deux approches semblent particulièrement prometteuses pour sonder à la fois la géométrie de l'Univers et la croissance des structures de matière noire, l'analyse des distorsions faibles des galaxies lointaines par cisaillement gravitationnel et l'étude des oscillations acoustiques des baryons. Ces deux méthodes demandent de très grands relevés du ciel, de plusieurs milliers de degrés carrés, en imagerie et en spectroscopie. Dans le contexte du relevé spectroscopique de la mission spatiale EUCLID, dédiée à l'étude des composantes sombres de l'univers, j'ai réalisé des simulations pixels permettant l'analyse des performances instrumentales. La méthode proposée peut se résumer en trois étapes. La première étape est de simuler les observables, c'est à dire principalement les sources du ciel. Pour cela j'ai développé une nouvelle méthode, adapté à la spectroscopie, qui permet d'imiter un relevé existant, en s'assurant que la distribution des propriétés spectrales des galaxies soit représentative des observations actuelles, en particulier la distribution des raies d'émission. La seconde étape est de simuler l'instrument et de produire des images équivalentes aux images réelles attendues. En me basant sur le simulateur pixel du HST, j'ai développé un nouvel outil permettant de simuler les images en spectroscopie sans fente d'EUCLID. Le nouveau simulateur a la particularité de pouvoir simuler des PSF avec une distribution d'énergie variée et des détecteurs dont chaque pixel est différent. La dernière étape est l'estimation des performances de l'instrument. Encore en me basant sur les outils existant, j'ai mis en place un pipeline de traitement des images et de mesure de performances. Mes résultat principaux ont été : 1) de valider la méthode en simulant un relevé de galaxies existant, le relevé WISP, 2) de déterminer les tolérances sur la distribution d'énergie de la PSF du spectromètre sans fente d'EUCLID, 3) de déterminer les tolérances sur les propriétés de détecteurs proche infrarouge d'EUCLID.
1 :  LAM - Laboratoire d'Astrophysique de Marseille
2 :  CPPM - Centre de Physique des Particules de Marseille
3 :  EPFL - Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne
4 :  LAM - Laboratoire d'Astrophysique de Marseille
Physique/Astrophysique/Cosmologie et astrophysique extra-galactique

Planète et Univers/Astrophysique/Cosmologie et astrophysique extra-galactique

Physique/Astrophysique/Instrumentation et méthodes pour l'astrophysique

Planète et Univers/Astrophysique/Instrumentation et méthodes pour l'astrophysique
Etudes et Exploration de l'Univers – Cosmologie Observationnelle – Instrumentation Spatiale – Simulation Pixel – Traitement d'Image – Catalogues de Mock
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these.pdf(41.8 MB)
ANNEX
these_slides.pdf(5.6 MB)