s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00744515, version 1

Fiche concise  Récupérer au format
Formation des etats $\chi_1$ et $\chi_2$ du charmonium dans l'annihilation $p\bar(p)$ aux ISR
Fay J.
Thèses. Université Claude Bernard - Lyon I (26/03/1986), M. Lambert (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00744515] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00744515
Formation des etats $\chi_1$ et $\chi_2$ du charmonium dans l'annihilation $p\bar{p}$ aux ISR
J. Fay1
1 :  IPNL - Institut de Physique Nucléaire de Lyon
http://www.ipnl.in2p3.fr/
CNRS : UMR5822 – IN2P3 – Université Claude Bernard - Lyon I
France
Thèses
26/03/1986
Un des buts de l'expérience R704 est l'étude des états $\chi_1$ et $\chi_2$ du charmonium $(c\bar{c)}$ dans leur annihilation J/$\psi$ + photon. Ces états sont formés par interaction d'un jet moléculaire d'hydrogène sur un faisceau refroidi d'antiprotons. L'importance du bruit de fond hadronique conduit à ne s'intéresser qu'aux états finaux électromagnétiques. L'appareillage de détection est essentiellement constitué de deux bras symétriques non magnétiques en deux parties. La première s'intéresse seulement aux particules chargées : mesure de leur direction (chambres à fils scintillateurs) et identification des électrons (Cerenkov). La deuxième forme un calorimètre mesurant la position et l'énergie des photons et électrons (sandwiches plomb-scintillateur chambres proportionnelles à lecture cathodique et mur de verre au plomb). L'analyse des données est fondée sur la reconnaissance d'une paire d'électrons provenant d'un $\Psi$, puis la recherche du photon associé, déduit de la reconstruction de la cinématique de la désintégration du $\chi$. Un ensemble de 32 et 55 événements répondent à ses critères ont été isolés, respectivement pour le \chi_1$ et $\chi_2$, avec un bruit de fond négligeable, permettant d'extraire les valeurs de la masse, la largeur et le rapport de branchement $p\bar{p}$. Ces résultats sont comparés aux prévisions théoriques des modèles inspirés de la chromodynamique quantique (QCD) : les masses sont bien décrites par les méthodes de potentiel et de règles de somme (avec une incertitude de l'ordre de 10 MeV). Les prévisions sur les largeurs (calculées à l'ordre 0 de QCD) ne donnent que l'ordre de grandeur de nos résultats alors que celles concernant les rapports de branchement sont en bon accord avec nos mesures.
-
Physique/Physique des Hautes Energies - Expérience

Université Claude Bernard - Lyon I
Français

M. Lambert
J.P. Burq
M. Chemarin
J. Lefrançois
M. Poulet
J.M. Richard
A. Santroni

spectroscopie – charmonium – quarkonium
26/03/1986
Université Claude Bernard - Lyon I
M. Lambert
J.P. Burq
M. Chemarin
J. Lefrançois
M. Poulet
J.M. Richard
A. Santroni
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Fay.pdf(3.8 MB)