1022 articles – 5266 Notices  [english version]
HAL : tel-00011579, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Claude Bernard - Lyon I University of Oklahoma (04/10/2005), Gérard Smadja et Edouard Baron (Dir.)
Transfert radiatif et étude spectrale des SNeIa dans le cadre de la Supernovae factory
S. Bongard1
(04/10/2005)

Dans cette thèse, effectuée en cotutelle avec l'Université d'Oklahoma City, nous avons étudié le transfert radiatif dans les enveloppes en expansion rapide des supernovae de type Ia (SNeIa) dans le cadre de la collaboration SupernovaeFactory.

Ces étoiles qui explosent avec une luminosité comparable à celle d'une galaxie sont utilisées comme chandelles standard permettant d'étudier le comportement à grande échelle de l'univers. Nous avons utilisé le code de transfert radiatif PHOENIX développé par P. Hauschildt, F. Allard et E. Baron, pour simuler des spectres de SNeIa à différentes dates et luminosités afin d'étudier le processus de formation spectrale. Nous avons parallèlement élaboré un module de grille adaptative qui augmente sa robustesse de convergence.

Nous avons montré que la formation des spectres de SNeIa n'était pas aussi localisée que dans le modèle photosphérique standard mais qu'elle mettait en relation des régions allant de 5000 km/s à 20000 km/s pour des époques proches du maximum de luminosité. Nous avons de plus développé des indicateurs spectraux permettant de mesurer la luminosité des SNeIa avec une précision égale à celle des méthodes basées sur l'analyse des courbes de lumière. Il devient ainsi possible de contraindre de façon indépendante l'évolution des SNeIa avec le redshift, ce qui place ce travail à l'interface entre l'étude des supernovae en tant qu'objets stellaires et leur utilisation en cosmologie.
1 :  IPNL - Institut de Physique Nucléaire de Lyon
Planète et Univers/Astrophysique
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
dissertation.pdf(5.8 MB)