763 articles – 7622 Notices  [english version]
HAL : jpa-00216370, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Colloquium on Nuclear Surface, Dijon : France (1975)
DENSITÉ DES NIVEAUX DE BASSE ÉNERGIE ET INSTABILITÉS DE SURFACE DANS LES NOYAUX LOURDS DE TRANSITION
W. De Wieclawik1, J. Dionisio2, R. Foucher1, A. Hoglund, Ch. Vieu2, W. Watzig
(1975)

Une analyse statistique des niveaux nucléaires de Au, Pt, Hg a été réalisée avec la méthode d'Ericson. Les distributions expérimentales du nombre de niveaux d'or impair sont comparées aux distributions théoriques correspondant aux modèles vibrationnels (Alaga, Kisslinger-Sorensen) et rotationnels (Stephens, Meyer-ter-Vehn). Le modèle d'Alaga donne la description la plus complète des niveaux de 193,195Au et s'accorde avec la partie inférieure de la distribution de haute énergie de Gilbert-Cameron (déduite du modèle statistique et des données de capture neutronique). La méthode d'Ericson révèle d'autres aspects intéressants des isotopes de Pt et Hg (p. ex. dépendance entre la densité des niveaux et la forme des noyaux ou des corrélations de paires, évidence pour des transitions de phase). En conséquence, cette méthode est un outil approprié pour l'orientation des recherches expérimentales aussi bien que théoriques des noyaux de transition.
1 :  IPNO - Institut de Physique Nucléaire d'Orsay
2 :  CSNSM - Centre de Spectrométrie Nucléaire et de Spectrométrie de Masse
Physique/Articles anciens

Physique/Physique Nucléaire Expérimentale
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
ajp-jphyscol197536C515.pdf(1.1 MB)