1081 articles – 5285 Notices  [english version]
HAL : tel-00438183, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Paris Sud - Paris XI (25/09/2009), Guy Wormser (Pr.)
Front-End Electronics in calorimetry : from LHC to ILC
C. De La Taille1
(25/09/2009)

ce rapport résume les développements réalisés en électronique pour lire le calorimètre à Argon Liquide (LAr) d'ATLAS au LHC puis le R&D effectué dans CALICE pour lire ceux de l'ILC en passant par les circuits développés pour lire les photomultiplicateurs multi-anode (MaPMT) pour OPERA ou pour la luminosité d'ATLAS et qui ont aussi des applications en imagerie médicale. Commencée au début des années 90, le R&D pour la calorimétrie d'ATLAS était extrêmement challenging en termes de vitesse de lecture, tenue aux radiations et précision de mesure. La vitesse élevée a nécessité une nouvelle approche de préamplificateurs de courant plutôt que de charge et la définition du bruit en ENI. Les préamplificateurs ont été développés a Orsay ainsi que les shapers monolithiques, ils sont détaillés dans le chapitre 1 ainsi que les considérations sur le filtrage numérique, qui constituait une nouveauté pour la communauté et qui ne donnait pas les résultas escomptés au début. Le chapitre 2 est consacré au système de calibration, développé et produit par Orsay et dont la performance poussée a nécessité des études approfondies. Le chapitre 3 clôt les études pour ATLAS avec un résumé des mesures qui ont dû être faites sur les 200 000 voies du détecteur pour le comprendre et le modéliser afin d'atteindre partout la précision et l'uniformité meilleures que le pourcent. Ces travaux pour ATLAS se sont achevés en 2004, même si des développements ont été réalisés pour les calorimètres de NA48 et D0 durant cette même période et sur des sujets connexes qui ne sont pas détaillés ici. La prochaine génération de collisionneurs après le LHC nécessitera une nouvelle génération de calorimètres, beaucoup plus granulaires (on parle d' « imaging calorimetry », avec des centaines de millions de canaux) et d'électronique de lecture intégrée dans le détecteur. Les ASICs développés pour cette application dans le cadre de la collaboration « CALICE » sont décrits au chapitre 4. Ils intègrent toutes les fonctions d'amplification, digitisation et lecture intégrée qui ont font de véritables « Systems On Chip » (SoC). Une famille de 3 circuits permet de lire le calorimètre électromagnétique Silicium-Tungstène, les RPCs du calorimètre hadronique digital ou les SiPM du calorimètre hadronique analogique ; très performants et versatiles, ils trouvent de nombreuses applications extérieures Ces circuits ont repris de précédents blocs de chips mis au point dans les années 2000 pour lire les photomultiplicateurs multi-anodes du Target Tracker de l'expérience OPERA puis du luminomètre de l'expérience ATLAS et qui sont décrits au chapitre 5 Ces circuits trouvent une continuation actuelle dans les photodétecteurs intégrés de grandes dimensions, développés pour de futures expériences Neutrino.
1 :  LAL - Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire
Sciences de l'ingénieur/Micro et nanotechnologies/Microélectronique
Front-end ASICs
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
HDR-Taille.pdf(40.4 MB)