781 articles – 3114 Notices  [english version]
HAL : tel-00238553, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université de Savoie (12/11/2007), Jean Karyotakis (Dir.)
Etude des vibrations et de la stabilisation à l'échelle sous-nanométrique des doublets finaux d'un collisionneur linéaire
Benoît Bolzon1
CLIC (Compact LInear Collider), ATF2 (Accelerator Test Facility 2), collaboration internationale Collaboration(s)
(12/11/2007)

CLIC est un des projets actuels de construction d'un collisionneur linéaire de haute énergie. La taille verticale des faisceaux de 0,7nm lors de la collision et le mouvement rapide du sol de quelques nanomètres imposent une stabilisation active des doublets finaux au cinquième de nanomètre au-dessus de 4Hz.
La majorité de mon travail a porté sur l'étude des vibrations et de la stabilisation active de poutres en porte-à-faux et élancées afin de représenter les doublets finaux de CLIC.
Dans une première partie, les performances mesurées de différents types de capteurs de vibration associés à une instrumentation appropriée ont montré que des mesures précises du mouvement du sol sont possibles de 0,1Hz jusqu'à 2000Hz sur un site calme. Egalement, des capteurs électrochimiques répondant à priori au cahier des charges de CLIC peuvent être incorporés dans la stabilisation active au cinquième de nanomètre.
Dans une deuxième partie, une étude expérimentale et numérique des vibrations d'une poutre a permis de valider l'efficacité de la prédiction numérique incorporée par la suite dans la simulation de la stabilisation active. Egalement, une étude de l'impact du mouvement du sol et du bruit acoustique sur les vibrations d'une poutre a montré qu'une stabilisation active est nécessaire jusqu'à au moins 1000Hz.
Dans une troisième partie, les résultats sur la stabilisation active d'une poutre à ses deux premières résonances sont montrés jusqu'à des amplitudes d'un dixième de nanomètre au-dessus de 4Hz en utilisant en parallèle un système commercial réalisant une stabilisation passive et active de l'encastrement.
La dernière partie a porté sur une étude d'un support pour les doublets finaux d'un prototype d'un collisionneur linéaire en phase de finalisation, le prototype ATF2. Ce travail a montré que le mouvement relatif entre ce support et le sol est en-dessous des tolérances imposées (6nm au-dessus de 0,1Hz) avec des conditions aux limites appropriées.
1 :  LAPP - Laboratoire d'Annecy le Vieux de Physique des Particules
Sciences de l'ingénieur/Autre
vibration – mouvement du sol – bruit acoustique – stabilisation active – sous-nanomètre – mouvement relatif – collisionneur linéaire – capteur – actionneur – résolution
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these_bolzon.pdf(10.4 MB)
ANNEX
soutenance_bolzon.ppt(26.9 MB)