781 articles – 3114 Notices  [english version]
HAL : tel-00660134, version 2

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université Montpellier II - Sciences et Techniques du Languedoc (28/03/2008), Fabrice Feinstein (Dir.)
Versions disponibles :
Recherche de l'origine des rayons cosmiques par l'étude d'associations de vestiges de supernova et de nuages moléculaires avec HESS et validation du circuit d'échantillonnage de HESS II.
Armand Fiasson1, 2
HESS - HESS II Collaboration(s)
(28/03/2008)

Le télescope H.E.S.S. (High Energy Stereoscopic System), implanté en Namibie, est actuellement le plus efficace pour l'observation de sources de rayons gamma de très haute énergie. Constitué de 4 télescopes de grand diamètre fonctionnant en stéréoscopie, il permet une cartographie sans précédent du plan de la Galaxie à ces longueurs d'onde extrêmes. L'expérience HESS a mis en évidence la présence de particules chargées d'énergie supérieure à une centaine de TeV dans plusieurs vestiges de supernova, lieux probables d'accélération de particules dans la Galaxie, sans toutefois pouvoir conclure sur la nature hadronique ou leptonique des particules. Cette thèse présente une démarche observationnelle alternative visant à mettre en évidence l'accélération de hadrons par onde de choc dans les vestiges de supernova. Une recherche de vestiges associés à des nuages moléculaires a été menée avec les sources déjà détectées par H.E.S.S. et dans l'ensemble des observations réalisées. L'analyse et l'interprétation de trois sources de rayons gamma sont décrites. La première est la nouvelle source découverte par H.E.S.S. dans la constellation de Monoceros. Je présente ensuite l'analyse des nouvelles observations réalisées en direction de la source non identifiée HESS J1745-303. Enfin l'analyse multi-longueurs d'onde de la nouvelle source de rayons gamma coïncidente avec le vestige de supernova CTB37A est décrite. Je développe les possibles interprétations de cette émission de rayons gamma. Un apport à la construction de la seconde phase de l'expérience H.E.S.S. est présentée. Cette deuxième phase consiste en l'adjonction d'un cinquième télescope de 28 mètres de diamètre au centre du système existant. J'ai pris en charge les tests et la sélection des 6000 puces constituant le système d'échantillonnage de la caméra qui équipera ce télescope.
1 :  LUPM - Laboratoire Univers et Particules de Montpellier
2 :  LAPP - Laboratoire d'Annecy le Vieux de Physique des Particules
Planète et Univers/Astrophysique/Phénomènes cosmiques de haute energie

Physique/Astrophysique/Phénomènes cosmiques de haute energie
Astronomie gamma de très haute énergie – H.E.S.S. – Rayons cosmiques – Vestiges de supernova – Nuages moléculaires – HESS J0632+057 – HESS J1745-303 – HESS J1714-385 – H.E.S.S. phase II – Système d'échantillonnage.
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these.pdf(17 MB)