234 articles – 1774 Notices  [english version]
HAL : tel-00557105, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université de Caen (17/12/2010), Nigel ORR (Dir.)
Étude du noyau d'9He via la réaction de transfert d(8He, p) à 15.4 MeV/nucléon
T. Al Kalanee1, 2
(17/12/2010)

L'étude des noyaux légers riches en neutrons à la limite de la stabilité et au-delà suscite un intérêt marqué depuis quelques années car elle offre des tests approfondis de notre compréhension de la structure nucléaire. Expérimentalement, la disponibilité récente de faisceaux radioactifs avec des intensités suffisantes et le développement de nouveaux systèmes de détection de grande acceptance ont permis de sonder la structure de ces noyaux. Cette thèse porte sur l'étude de la structure de l'9He, système N = 7 non lié, via la réaction de transfert d'un neutron d(8He, p)9He avec l'aide d'un faisceau SPIRAL1. L'objectif principal de l'expérience était de clarifier la structure des états à basse énergie d'excitation de l'9He, en particulier l'inversion de parité possible de l'état fondamental. L'expérience a été une des premières à utiliser le nouvel ensemble de détection MUST2. Les statistiques relativement faibles dans la région du seuil d'émission de neutron et les divers fonds physiques, ne permettent pas de conclusion définitive concernant la nature de l'état de plus basse énergie. Des états à des énergies d'excitation plus élevées ont été identifiés. Une comparaison entre les distributions angulaires pour chacune des résonances avec des calculs DWBA et CRC a été effectuée. Les facteurs spectroscopiques ont été estimées pour chaque spin possible.
1 :  LPCC - Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen
2 :  GANIL - Grand Accélérateur National d'Ions Lourds
Physique/Physique Nucléaire Théorique
Structure nucléaire – Réactions directes – Réaction de transfert – État virtuel – Inversion de parité – Résonance – MUST2
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These_T_ALKALANEE.pdf(4.9 MB)