234 articles – 1774 Notices  [english version]
HAL : tel-00633435, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université de Caen (10/10/2011), François MAUGER (Dir.)
Mesure des processus de double désintégration bêta du 100Mo vers l'état excité 0+1 du 100Ru dans l'expérience Nemo3 - Programme de R&D SuperNEMO : mise au point d'un détecteur BiPo pour la mesure de très faibles contaminations de feuilles sources
A. Chapon1
NEMO3, SuperNEMO Collaboration(s)
(10/10/2011)

Le détecteur Nemo3 a été conçu pour étudier la double désintégration bêta, et notamment, le processus sans émission de neutrino ( bb0v). Toutefois, la quantité de 100Mo présente dans le détecteur (7 kg) permet aussi une mesure compétitive de la double désintégration bêta avec émission de deux neutrinos ( bb2v) du 100Mo vers l'état excité 0+1 du 100Ru (canal eeNy). Ledit processus et les sources de bruit de fond attendues ont d'abord fait l'objet 'études par simulations Monte-Carlo, a n d'estimer ensuite leurs contributions respectives à l'ensemble des données expérimentales de Nemo3 (2003-2011). Celles-ci ont été analysées : la demi-vie du processus bb2v a pu être mesurée et une limite inférieure sur la demi-vie du processus bb0v établie. Par ailleurs, l'expérience SuperNEMO, successeur de Nemo3, vise à atteindre une sensibilité de 1026 années sur la demi-vie du processus bb0v. Aussi, la radiopureté des feuilles sources de SuperNEMO est soumise à des contraintes que ne permettent pas de mesurer les méthodes usuelles de spectrométrie y : 2 µBq.kg-1 en 208Tl et 10 µBq.kg-1 en 214Bi. C'est pourquoi un détecteur dédié, BiPo, a été développé pour mesurer les contaminations en 208Tl et en 214Bi des feuilles sources de SuperNEMO, par détection de la chaîne b-alpha de décroissance Bi->Po->Pb. Après avoir validé le principe de mesure, la contamination intrinsèque au détecteur a été mesurée. Extrapolée à un détecteur BiPo final de 3:6m2, ce dernier permettra de mesurer les contaminations des feuilles sources de SuperNEMO en 208Tl et en 214Bi, en six mois de mesure, avec la sensibilité requise.
1 :  LPCC - Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen
Physique/Physique Nucléaire Théorique
Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules – Détecteurs de rayonnements – Rayonnement de fond – Modèle Standard (physique nucléaire) – Interactions faibles (physique nucléaire) – Leptons (physique nucléaire) – Neutrinos – Majorana – NEMO – Symétrie matière-anti-matière – Laboratoire souterrain
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these_achapon_2011-10-10.pdf(18.9 MB)