Détection indirecte de matière noire à l'aide du télescope à neutrinos ANTARES - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2008

Détection indirecte de matière noire à l'aide du télescope à neutrinos ANTARES

(1)
1
Guillaume Lambard
  • Function : Author
  • PersonId : 938242

Abstract

I performed my PhD Thesis inside the ANTARES telescope collaboration. This telescope allows magnifying our vision of the Universe through the neutrinos. Now, it's arrived at the end of the deployment and connection period of each detection line in the Mediterranean Sea at ~2500m in depth. It comprises an array of 900 photomultipliers (12 lines) that are sensitive to the Cherenkov light emitted by high-energy muons, resulting from the interaction of a neutrino close to the detector. My PhD thesis consisted in calibration of the detector, in time and charge, before the deployment to extract the crucial data for the reconstruction and tracks identifications (Astrophysical neutrinos or atmospherics neutrinos/muons). Among this, the indirect search of Dark Matter is possible, and I focused my work onto the self-annihilations into the Sun.
Le télescope ANTARES, grâce auquel j'ai réalisé mon travail de thèse, permet d'étendre notre observation de l'univers au travers des neutrinos. Celui-ci est maintenant arrivé au terme de sa construction au large des côtes méditerranéennes à une profondeur de ~2500m et consiste à détecter, par l'intermédiaire de photomultiplicateurs, la lumière Čerenkov produite lors du passage d'un muon (produit de l'interaction neutrino/milieu terrestre par courant chargé) dont la vitesse est supérieur à la vitesse de la lumière dans lemilieu (l'eau). Sa direction reconstruite nous permet alors d'en déduire son origine. Nous sommes actuellement à 12 lignes déployées et connectées sur le site depuis la fin Mai 2008 avec lesquelles un très grand nombre de muons ont déjà été collectés. Chaque ligne verticale possède une batterie de 25 étages équipés chacun de trois PMTs avec l'électronique associée. Ma thèse a donc consisté à calibrer, avant le déploiement de chaque ligne, les photomultiplicateurs en temps et en charge afin d'en extraire les données nécessaires à la reconstruction et l'identification de traces de muons montants ou descendants (d'origine astrophysique ou atmosphérique). Ainsi, c'est grâce aux informations directionnelles que la détection indirecte de matière noire devient possible dans le cas par exemple de son auto-annihilation au sein du Soleil.
Fichier principal
Vignette du fichier
GLambard_PhD_Final_.pdf (6.55 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00801639 , version 1 (18-03-2013)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00801639 , version 1

Cite

Guillaume Lambard. Détection indirecte de matière noire à l'aide du télescope à neutrinos ANTARES. Instrumentation et méthodes pour l'astrophysique [astro-ph.IM]. Université de la Méditerranée - Aix-Marseille II, 2008. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00801639⟩
182 View
266 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More